Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée

Genre

L’année 2020, inédite, a mis en lumière les femmes, notamment pendant la crise sanitaire mondiale, en lien avec les métiers qu’elles occupent dans les secteurs de la santé, du social et des services à la personne. Par ailleurs, les résultats des élections municipales françaises montrent que les femmes sont de plus en plus représentées dans les conseils municipaux, et à la tête des exécutifs dans nombre (...) Présentation du groupe
Accueil Discussions Publications

L’année 2020, inédite, a mis en lumière les femmes, notamment pendant la crise sanitaire mondiale, en lien avec les métiers qu’elles occupent dans les secteurs de la santé, du social et des services à la personne. Par ailleurs, les résultats des élections municipales françaises montrent que les femmes sont de plus en plus représentées dans les conseils municipaux, et à la tête des exécutifs dans nombre de collectivités.

D’autre part, cette année 2020 a aussi rendu les femmes plus vulnérables dans toutes les sphères, qu’il s’agisse de la santé, de l’économie, de la sécurité ou encore de la protection sociale, mais encore plus dans la sphère privée. En effet, partout dans le monde, beaucoup d’entre elles se sont trouvées isolées, confinées dans leur foyer, et ont été davantage victimes de violences conjugales de la part de leurs conjoints.

Même si l’édition 2019 du rapport des Nations Unies tend à montrer que la situation du droit des femmes s’améliore dans le monde, les inégalités et autres violations des droits fondamentaux persistent dans de nombreux pays. Et dans certains pays (des états des USA, l’Argentine, la Somalie, la Hongrie, la Russie etc.), ces droits reculent.

Pourtant, toutes les formes de discrimination, fondées sur le genre, sont des violations des droits humains, et autant d’obstacles importants à la réalisation des 17 Objectifs du développement durable (ODD) à l’horizon 2030. L’objectif N°5 est d’ailleurs clair : les femmes et les hommes doivent jouir de l’égalité des chances, des choix, des capacités, du pouvoir et du savoir en tant que citoyens égaux. Doter les filles et les garçons, les femmes et les hommes des mêmes connaissances, valeurs, et compétences pour combattre les disparités entre les genres est une condition préalable à la construction d’un avenir durable pour toutes et tous.

Actrices essentielles du développement et au plus proche des citoyens, les collectivités territoriales peuvent faire avancer les droits des femmes. « En réfléchissant au rôle des femmes au sein des Collectivités Territoriales, je suis convaincue que nous parlons de questions de gouvernance, d’administration, de participation, d’emploi et de prestation de services », Thembi Nkadimeng, Maire de Polokwane en Afrique du Sud, Présidente de SALGA (réseau de collectivités territoriales sud-africaines) et Vice-Présidente de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU).

Cités Unies France souhaite s’engager dans la durée sur un travail de sensibilisation aux questions d’égalités femmes hommes dans le monde, notamment à travers la coopération décentralisée, et en s’interrogeant sur la façon de favoriser l’accession des femmes aux fonctions électives. Ainsi, lors de la 10ème édition des Rencontres de l’action internationale des collectivités territoriales (RAICT) en 2019, Cités Unies France a mis à l’honneur quatre femmes élues dans le monde (Corée du Sud, Afrique du Sud, Algérie, Mauritanie).

Actualités

11ème Forum Urbain Mondial 2022 : Session « Métabolisme urbain et équité de genre », le 27 juin 2022
Atelier consultatif de CGLU sur le Genre, le 19 avril 2022
MEAE/DAECT : COMMUNIQUÉ : Présidence française de l’Union Européenne (PFUE) - Évènements pouvant intéresser les collectivités territoriales françaises