Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée

Une délégation de Cités Unies France à l’Assemblée Générale des Nations Unies
les 16 et 17 septembre à New York

Une délégation de Cités Unies France composée de Clare Hart, vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, André Viola, conseiller départemental de l’Aude et Chokri Badreddine, adjoint au maire de Voiron, s’est rendue à New York, à l’Assemblée Générale des Nations Unies, pour participer à deux journées dédiées à l’engagement des collectivités territoriales pour l’Agenda 2030 et pour la définition d’un nouveau multilatéralisme.


Lors de ces 2 journées, organisées par CGLU et l’alliance globale des collectivités territoriales, en marge du sommet des Etats sur les ODD, nos élus ont pu défendre l’engagement des collectivités territoriales françaises et de Cités Unies France dans la promotion de la coopération décentralisée comme outil fondamental pour la localisation des ODD, l’Agenda 2030 et la diplomatie des villes !

Pour ne citer que quelques uns des grands défis qui nous font face et auxquels nous nous efforçons de répondre au quotidien et dans le cadre de nos partenariats dans le monde, nous avons parlé de la promotion de la paix et le dialogue, des efforts collectifs pour le climat et la jeunesse et pour l’égalité du genre…

Aujourd’hui, un vrai changement de paradigme est en cours. Le système multilatéral, à l’image du sommet auquel nous avons participé, reconnaît désormais l’importance du rôle des collectivités territoriales et de leurs actions.

Grace au travail de CGLU, un rapprochement important et sans précédents a été opéré avec les instances multilatérales, particulièrement les Nations Unies.

Celui-ci doit maintenant se concrétiser par un partenariat d’égal à égal et par un changement d’attitude des Etats et des autres acteurs de la scène internationale vis-à-vis des pouvoirs locaux.

Dans son rapport « Notre programme commun » de 2021, le Secrétaire général des Nations unies a mandaté la création d’un « groupe consultatif des gouvernements locaux et régionaux » afin de renforcer les relations entre les Nations unies et les gouvernements locaux et régionaux.

Ce groupe consultatif sera soutenu par cinq dirigeant·e·s des Nations unies et composé de cinq États membres et de quinze gouvernements locaux et régionaux.

Pour préparer le sommet de l’avenir voulu par le Secrétaire général des Nations Unies en 2024 et apporter la contribution des collectivités territoriales pour une « refonte du multilatéralisme », CGLU :
 demande « un statut spécial pour les villes et les régions dans le système multilatéral », reconnaissant le rôle clé que jouent les réseaux, mais soulignant que ce rôle reste largement négligé.
 propose deux mesures pour renforcer l’engagement des gouvernements infranationaux dans la gouvernance mondiale :
 Saisir l’occasion du Sommet de l’avenir, pour identifier les institutions et les processus pertinents où les gouvernements locaux et régionaux peuvent se voir offrir un statut formel et permanent ;
 Impliquer directement les gouvernements locaux et régionaux dans les processus des traités multilatéraux pertinents.

Avec Cités Unies France et les élus engagés à CGLU, nous avons pu réaffirmer l’importance cruciale de nous engager au sein de CGLU pour accompagner ce processus, apporter notre contribution et ne pas rater un changement majeur dans le système multilatéral dont la gouvernance globale est en train d’être repensée.

Extrait de l’intervention de Clare Hart lors de la session dédiée à les questions de genre : Villes dirigées par des femmes : porter à grande échelle des actions, des solutions et des partenariats sensibles au genre au niveau local ».

…La crise sanitaire de l’année 2020 liée à la Covid-19 a remis en lumière les situations de vulnérabilité dans lesquelles les femmes, majoritairement, s’étaient retrouvées, aussi bien dans la sphère professionnelle que dans la sphère privée. Cette crise a aussi montré que de nombreuses femmes étaient en « première ligne », dans les métiers de la santé, du soin, ou dans les commerces ;
…Aujourd’hui encore, les inégalités et autres violations des droits fondamentaux persistent dans de nombreux pays. Et dans certains pays, subissant des restrictions dues à la montée de pouvoirs conservateur, ces droits, ainsi que les droits LGBT, reculent ;…En septembre 2022, les Nations Unies indiquaient qu’il faudrait plusieurs siècles pour atteindre l’égalité entre les femmes et les hommes.
Cités Unies France ainsi que les collectives françaises engagées à l’international construisent leur plaidoyer et leur action sur base de principes forts et reconnus :

1. L’égalité entre les femmes et les hommes, entre les filles et les garçons est un droit fondamental. Elle est une condition préalable et constitutive au développement durable
2. La promotion de l’égalité en dehors de ses frontières, dans le cadre de sa politique extérieure est une priorité affirmée de l’Union européenne
3. La France promeut une diplomatie féministe
4. Les collectivités territoriales sont des acteurs de premier plan pour faire de l’égalité femmes-hommes une réalité pour les territoires et les citoyens et les citoyennes, mais aussi à l’international, via la coopération décentralisée

…Les engagements des collectivités françaises, avec leurs homologues à l’étranger, se traduisent dans des actes très concrets, visibles et mesurables ! Cela passe notamment par une logique de partage et de mutualisation des expériences pour plus d’efficience et d’impact auprès des populations.
…Cités Unies France, en promouvant les partenariats opérationnels entre villes et en faisant de l’Egalité Femmes Hommes une thématique privilégiée de la coopération décentralisée, œuvre pour que l’ODD n°5, dédié à égalité entre les sexes, soit atteint partout.

Extrait de l’intervention de Clare Hart lors de la session « Localiser l’Agenda 2030 : coalitions transformatrices avec les gouvernements locaux et régionaux Événement parallèle officiel du Sommet ODD

Au cours de cet événement parallèle, les gouvernements locaux et régionaux ont pu présenter leurs contributions à l’Initiative à fort impact sur la localisation des ODD. Une attention particulière a été accordée aux coalitions dirigées par les gouvernements locaux et régionaux qui ont des effets multiplicateurs et s’appuient sur des partenariats locaux-mondiaux avec d’autres niveaux de gouvernement et des parties prenantes.

Des questions thématiques clés telles que l’égalité des sexes, la jeunesse, la population, les soins et la gouvernance à plusieurs niveaux ont été mises en avant. Le dialogue entre les gouvernements nationaux et les gouvernements locaux et régionaux sera mis en valeur à travers l’interaction avec le Groupe des amis d’ONU-Habitat, de l’urbanisation durable et du nouvel agenda urbain. Des perspectives seront apportées par des agences des Nations Unies telles qu’ONU-Habitat et le FNUAP ainsi que par des réseaux de parties prenantes : le Grand Groupe des Autorités Locales, le Grand Groupe des Enfants et de la Jeunesse et la Commission Huairou.

Visant directement à éclairer le Sommet des ODD et à préparer le Sommet des Nations Unies sur le futur, l’accent a été mis sur les initiatives transformatrices et orientées vers l’avenir qui facilitent les synergies entre le gouvernement et la société civile.

" …Les relations nord-sud et est-ouest changent comme jamais ; la France n’est pas épargnée par ces évolutions à grande vitesse, avec de nouveaux conflits, de nouvelles confrontations et de nouvelles réalités sur le terrain….Les dernières années ont été marquées par la multiplication de crises structurelles, conduisant à des catastrophes naturelles et humaines qui rappellent nos interdépendances : les crises sont globales mais elles se vivent à l’échelle locale et territoriale. ..Lutter contre la pauvreté, faire face aux changements climatiques, interroger les capacités d’accueil autour des migrations, intégrer - économiquement, socialement, politiquement - les jeunesses … Autant de défis que les collectivités territoriales ont à relever localement…Historiquement, les collectivités territoriales sont entrées sur le champ international via la question diplomatique pour répondre à des enjeux de paix, au lendemain de la seconde guerre mondiale ;…Le retour de la guerre en Europe a créé une onde de choc, d’effroi mais aussi de solidarité qui traverse en profondeur les territoires. Le rôle des collectivités se traduit par l’organisation de l’accueil des réfugiés, l’envoi de produits de première nécessité mais aussi une réflexion plus globale sur la diplomatie des territoires. …Si les questions de crise mettent en exergue la pertinence de l’action internationale des collectivités territoriales comme levier de diplomatie complémentaire à celui de l’Etat, la coopération décentralisée est aussi un espace de dialogue sur le renforcement de la démocratie représentative comme participative, à l’échelle des territoires. ..Le rôle d’action des collectivités territoriales et de leurs représentantes et représentants élues.e.s est fortement attendu, à la fois dans sa capacité d’action comme dans sa capacité d’influence et de dialogue. …C’est là que réside toute la force et la complexité de la coopération décentralisée dans le monde que Cités Unies France, au sein de CGLU, s’efforce de défendre et d’accompagner."

Dans le cadre de l’Assemblée Générale des Nations Unies, André Viola, a participé le mardi 19 septembre à la rencontre des chefs d’Etats et de gouvernements intitulé « unité et solidarité : renforcer le système multilatéral ». Le conseiller départemental de l’Aude délégué à l’Europe et à l’International représentait le réseau des collectivités mondiales CGLU et CUF pour défendre le rôle des pouvoirs locaux et de leur action de transformation sociale dans les instances multilatérales et la localisation des ODD. L’objectif est de concrétiser un partenariat d’égal à égal et un agenda commun entre les instances multilatérales et les CTF




Publié le 16 septembre 2023

Facebook twitter Imprimer


Agenda

26
jui

3e RDV de la Diplomatie des territoires de CUF : "La diplomatie des collectivités territoriales confrontée aux crises qui embrasent le Proche et Moyen Orient", le 26 juin 2024
1er
jui

Deuxième réunion du comité de pilotage français des 8e Rencontres franco-japonaises, le 1er juillet 2024
24
sep
Du 24/09/2024 au 26/09/2024
Mission d’étude en République de Corée, du 24 au 26 septembre 2024

Actualités

Mandat renouvelé des Conseils politiques de CGLU : gouvernance multiniveaux et multilatéralisme local
Suivez les actualités du programme Jer’Est2 à travers la newsletter du RCDP
Focus sur le Forum politique de haut niveau pour le développement durable

CENTRE DE RESSOURCES









Texte
Photo
Son
Vidéo