Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée

Fonds de solidarité Haïti : Avancement de la reconstruction d’école - Haïti Futur et ASF

Suite au tremblement de terre de magnitude 7.2 qui a frappé le Sud de Haïti le 14 août 2021, faisant plus de 2 000 morts et ayant détruit plusieurs centaines de maisons et d’institutions publiques, Cités Unies a ouvert le fonds de solidarité pour Haïti à la demande de ses membres.

Un des projets réalisé grâce à ce fonds est mené par l’association Haïti Futur, qui agit dans les domaines de l’éducation, de l’entreprenariat et de la culture en Haïti. Le but du projet est de reconstruire une école détruite par le séisme.

Un premier choix s’était porté sur l’école Sainte Rose de Lima. Un désaccord avec la direction de l’école sur la démarche de reconstruction a conduit à rechercher une autre école ayant subi des dommages dus au séisme. En novembre 2022, un avenant au protocole d’accord de juin 2022 a été établi entre Cités Unies France et Architectes sans Frontières (ASF) et Haïti Futur pour changer de bénéficiaire et de site de projet. Le nouveau choix d’école se trouve en périphérie de Camp Perrin, qui se situe sur un axe routier principal. Il s’agit du Collège de la Trinité, une école connue d’Haïti Futur qui avait été entièrement détruite par le séisme.

Le nouveau protocole d’accord rappelle notamment le principe de réalisation d’une construction parasismique et para cyclonique, ainsi que la recherche de choix technologiques adaptées au contexte. La Direction du Collège s’est engagée par ailleurs à mobiliser de la main d’œuvre communautaire bénévole pour les travaux non qualifiés.

Le programme de reconstruction prévoit la construction de 9 salles de classes (cycle complet d’enseignement) diverses de salles ou équipements (direction, salles des professeurs, bibliothèque etc. cuisine) un château d’eau et des sanitaires filles et garçons. Camp Perrin se trouve sur une faille sismique. Le choix d’implantation d’un bâtiment et le calcul des contraintes pour résister aux secousses, pour ses fondations et de sa structure supposent de mener des études de sol spécifiques, qui seront menées par le laboratoire de géotechnique national. Ces différents questions (topographie, implantation, études de sol) concernant la phase d’étude doivent être l’objet d’une mission sur place d’un ingénieur de génie civil à la retraite, fin janvier.

La phase d’étude se poursuit donc d’une part du point vue des contraintes à prendre en compte pour l’implantation des bâtiments à venir, d’autre part sur l’aménagement de la parcelle qui peut en résulter. Dans une étape suivante, sera abordée la question du choix du mode constructif en fonction des contraintes liées aux matériaux, (disponibilité et coûts) et conditions de mise en œuvre.

Note d’avancement Haïti

Contacts :
Simone Giovetti : s.giovetti@cites-unies-france.org
Karen Daccache : k.daccache@cites-unies-france.org




Publié le 25 janvier 2023

Facebook twitter Imprimer


Sur ces thèmes

  Haïti   Crises et réhabilitation

lundi 23 janvier 2023
MEAE/DAECT : COMMUNIQUÉ : Extension de la date limite de candidature de l’AAP Jeunesse IX
vendredi 27 janvier 2023
CUF-Ville de Paris : Atelier 1% Déchets, le 27 janvier 2023

Agenda

12
mar

Réunion du groupe-pays Argentine, le 12 mars 2024
13
mar

Réunion du comité des donateurs du Fonds Ukraine, le 13 mars 2024
14
mar

Réunion du groupe-pays Madagascar, le 14 mars 2024

Actualités

image par defaut
Réunion du groupe-pays Mauritanie, le 28 février 2024
image par defaut
Réunion du groupe-pays Corée, le 27 février 2024
Les cafés des élues et élus de Cités Unies France : dialoguez entre vous !

CENTRE DE RESSOURCES









Texte
Photo
Son
Vidéo