Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée

RENNES - SENDAI

Versement d’un premier don

La Ville de Rennes a ouvert un compte spécial pour venir en aide à la Ville de Sendai, dévastée par le séisme et le tsunami du 11 mars dernier. Le 9 juin 2011, le comité de jumelage Rennes-Sendai a annoncé le versement d’un premier don de 247 000 euros à la Ville de Sendai, la plus touchée par la catastrophe. Rennes et Sendai sont jumelées depuis 1967.

Source : La Gazette des Communes
http://www.lagazettedescommunes.com/67803/la-ville-de-rennes-et-le-comite-de-jumelage-reunissent-247-000-euros-pour-la-reconstruction-de-sendai-au-japon/


Ville de Sendai : bilan de la catastrophe du 11 mars 2011 (au 7 juin)

Plus grande ville touchée par le séisme, Sendai compte 704 morts, 180 disparus et 2 273 blessés. De plus, la ville accuse de nombreux dégâts. Au 5 juin étaient recensés :

-  16 720 bâtiments détruits ou quasiment détruits
- 23 581 bâtiments partiellement détruits ou endommagés
- 8 110 habitations inondées (dont 1 160 exploitations agricoles)
- 1 800 ha de terres agricoles inondées
- structures industrielles endommagées : port de Sendai, aéroport de Sendai
- installations publiques endommagées : centre d’assainissement des eaux du quartier Minami-Gamo, centre de distribution du gaz du port de Sendai

Des priorités ont été établies dans les projets de reconstruction de la ville. Parmi elles :

-  le déblaiement des routes et des zones agricoles
- les infrastructures publiques (équipements municipaux, routes, ponts, parcs…)
- les équiments sociaux (centres pour personnes handicapées, maisons de retraite, crèches…)
- l’assainissement (traitement et recyclage des déchts)
- les réseaux et les systèmes de communication
- l’éducation (écoles, cantines, bibliothèques, musées…)
- autres secteurs : centres sportifs, salles de spectacles, cimetières, établissements de santé
- l’aide aux réfugiés : centres d’accueil, approvisionnement, inspections des habitats sinistrés…

À Sendai, la vie reprend peu à peu son cours malgré les dommages subis par la ville, pour preuve les travaux de reconstruction avancent. En revanche, en ce qui concerne la zone sinistrée, celle directement touchée par le tsunami, la situation demeure encore très critique. Trois mois après la catastrophe, il reste toujours des montagnes de décombres et il est tout à fait impossible de reprendre une vie totalement normale.

L’électricité, le gaz et l’eau sont rétablis sauf dans les zones dévastées par le tsunami. Les transports ferroviaires fonctionnent bien que certaines lignes de train ne soient pas encore assurées ; le métro lui aussi fonctionne depuis fin avril. Quant aux bus, il y a certains endroits où on ne peut toujours pas circuler. En ce qui concerne l’aéroport de Sendai, il n’est toujours pas totalement opérationnel. De nombreux magasins et hôtels nécessitent encore des travaux de réfection avant de pouvoir être rouverts. Des quartiers résidentiels sont également touchés. À cela, la saison des pluies va bientôt commencer et les habitants s’inquiètent de devoir supporter la pluie dans pareilles conditions. La Ville de Sendai, le département de Miyagi et d’autres préfectures, plusieurs communes du Tohoku travaillent d’arrache-pied pour la reconstruction alors qu’ils sont eux-mêmes victimes de la catastrophe. La tâche demeure très lourde, et plus que jamais ils ont besoin d’aide. Par ailleurs, Sendai souffre des peurs, compréhensibles du reste, dues à la radioactivité et ce malgré le rapport d’observation établi (taux de radioactivité très faible, aucune influence sur la santé), ce qui a pour conséquence immédiate que le tourisme a considérablement chuté.

Actuellement, la position du gouvernement japonais est délicate et conflictuelle, sans que l’on puisse voir à court terme d’issue positive, ce qui rend les sinistrés du Tohoku en colère et très déçus par leur gouvernement, principalement parce qu’ils se sentent abandonnés. Pour chasser leurs pensées négatives et avec une indéniable volonté de reconstruire la région de Tohoku, plusieurs villes du Tohoku organisent des fêtes durant l’été. À cet égard, la ville de Sendai et la Chambre de Commerce de Sendai ont tenu à maintenir « Tanabata Matsuri », la grande fête de Sendai, comme un symbole d’espoir. Le thème de cette année est « condoléances et reconstruction » (les 5-7 août). Le 31 mai, les maires de capitale de 6 préfectures du Tohoku ont décidé d’organiser une grande fête à Sendai, les 16 et 17 juillet. Une délégation de 6 villes du Tohoku se réunira à Sendai pour montrer la fierté du Tohoku et pour réagir face à la baisse significative de touristes.

La Ville de Sendai a annoncé le 6 juin qu’une cérémonie officielle pour les victimes de la catastrophe se déroulera le 11 juillet prochain au centre international de Sendai.




Publié le 27 juin 2011




Sur ces thèmes

  Japon

vendredi 24 juin 2011
Forum des coopérations décentralisées engagées avec le Burkina Faso, à Chambéry
jeudi 30 juin 2011
Deuxième réunion du Comite de pilotage des Troisièmes Rencontres de la coopération décentralisée franco-japonaise, le 30 juin 2011

Agenda

10
déc

CUF : Chroniques géopolitiques : Saison 2 : 3ème session, le vendredi 10 décembre 2021 !
13
déc

Atelier du groupe-pays Liban, le 13 décembre 2021
15
déc

Réunion du groupe-pays Madagascar, le 15 décembre 2021

Actualités

image par defaut
Fonds de solidarité pour le Mozambique : clap de fin
image par defaut
Réunion du groupe-pays Burkina Faso, le 6 décembre 2021
image par defaut
Séminaire de CUF sur l’Afghanistan, le 6 décembre 2021

CENTRE DE RESSOURCES



Texte
Photo
Son
Vidéo