Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée

Le mot du Président de CGLU
Le point de vue du Président de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), M. Parks Tau, Président de l’Association des Gouvernements Locaux d’Afrique du Sud

« La solidarité locale internationale plus que jamais déterminante pour l’agenda mondial du développement »

Crédit photo : CGLU

Cités et Gouvernements Locaux Unis, l’organisation mondiale des collectivités locales présente dans toutes les régions du monde, est heureuse de pouvoir contribuer activement au prochain Forum de Cités Unies France : « l’internationalisation des villes et des régions ».

Cet événement arrive à un moment clé des relations internationales. Un tournant tout d’abord en matière d’urbanisation et de croissance démographique. Près de deux tiers de la population mondiale vivra dans un environnement urbain en 2050, et près de 90% de la croissance urbaine se déroulera dans des villes intermédiaires, et dans des villes d’Afrique Sub-Saharienne et d’Asie du Sud-Est. Un tournant ensuite en matière d’inégalités, puisque si les inégalités mondiales se réduisent depuis les objectifs millénaires du développement, les inégalités au sein des territoires sont plus fortes que jamais.

C’est donc au niveau local que se manifestent, se concentrent et se cristallisent ces tensions. Des tensions qui se caractérisent par leur interdépendance et où convergent dans les territoires un nombre croissant de pressions : liées à l’utilisation des ressources naturelles, au changement climatique, à la gestion des flux migratoires. C’est le niveau local qui a aussi démontré qu’il est le niveau le plus pertinent d’action, en collaboration avec les autres niveaux de gouvernance, pour faire face à tous ces changements.

Dans ce constat d’un monde de plus en plus interdépendant, les collectivités locales apportent leurs contributions pour construire un monde plus stable, plus juste et basé sur un développement depuis les territoires et qui contribue à éradiquer les inégalités et la pauvreté.

Le mouvement municipal international, fort de plus de cent années de coopération, est le témoin du besoin permanent de solidarité des villes et des régions pour faire face aux grands bouleversements du monde. C’est à ce titre que CGLU soutient la coopération décentralisée, pilier de l’internationalisation des villes et des régions depuis le milieu du XXème siècle, parmi tous ces membres.

C’est dans ce sens que s’inscrit la vision de CGLU pour les années à venir, c’est celle de continuer de faciliter la représentation des gouvernements locaux et régionaux à l’échelle internationale ; de consolider le réseau d’apprentissage dans toutes les parties du monde ; de promouvoir la coopération décentralisée tout en augmentant la capacité du réseau à agir de manière synchronisée avec une appropriation et des partenariats renouvelés qui garantissent sa durabilité.

La longue et riche histoire des gouvernements locaux en matière de coopération démontre que l’échange d’expériences et le partage de problématiques communes est un moyen efficace de renforcer l’apprentissage mutuel, de renforcer les capacités des collectivités locales et ainsi contribuer au processus de développement et de lutte contre les inégalités. L’organisation mondiale continuera de soutenir les activités de coopération décentralisée des membres, qui dans une large mesure, ont contribué à créer un environnement favorable pour une gouvernance locale forte et un accès aux services de base, accroissant la responsabilité des élus et des populations.

A CGLU, et par l’intermédiaire de nos villes membres, de nos associations et Sections, de nos Commissions et Groupes de Travail, nous sommes convaincus que pour apporter une réponse aux problématiques mondiales, la mise en œuvre des politiques de développement ne peut se faire que par une approche "par le bas", "par la demande" et par la coopération entre villes, entre associations, entre politiques et techniciens, entre élus et la société civile.

C’est de cette manière que la coopération de ville à ville a contribué et contribue à éradiquer la pauvreté, à développer des structures capables d’avoir un impact sur la planification et la gestion des services publics de base. Sans aucun doute, l’internationalisation des collectivités locales par la coopération décentralisée contribue à l’agenda du développement 2030 et au nouvel agenda urbain, adoptés par la communauté internationale en 2015 et 2016.

C’est aussi dans ce cadre même que les élus ont pu développer une formule très concrète de coopération dans le cadre de la prévention et la gestion des risques au niveau local, dans des contextes pré et post-conflit, et par l’intermédiaire du Groupe de Travail de CGLU mené par Cités Unies France. Les travaux développés ces dernières années ont démontré à quel point le rôle des collectivités locales est crucial à la fois dans la prévention et dans la reconstruction.

Cités et Gouvernements Locaux Unis remercie Cités Unies France pour les efforts fournis dans ce cadre et se réjouit de la tenue de cette rencontre internationale, à un moment déterminant pour les autorités locales dans le monde.

M. Parks Tau
Président de l’Association des Gouvernements Locaux d’Afrique du Sud




Publié le 3 octobre 2017




Agenda

10
déc

CUF : Chroniques géopolitiques : Saison 2 : 3ème session, le vendredi 10 décembre 2021 !
13
déc

Atelier du groupe-pays Liban, le 13 décembre 2021
15
déc

Réunion du groupe-pays Madagascar, le 15 décembre 2021

Actualités

MEAE/DAECT : COMMUNIQUÉ : Annonce du prochain comité de sélection du Programme de valorisation de l’expertise des collectivités territoriales EXPE-CT
image par defaut
Fonds de solidarité pour le Mozambique : clap de fin
image par defaut
Réunion du groupe-pays Burkina Faso, le 6 décembre 2021

CENTRE DE RESSOURCES



Texte
Photo
Son
Vidéo