Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée

CSW66 – Journée des gouvernements locaux et régionaux par CGLU

PNG
GIF

A l’occasion de la 66ème Commission de la Condition de la Femme, CGLU a mobilisé le collectif réuni au sein de la Global Task Force des gouvernements locaux et régionaux, pour une Journée des gouvernements locaux et régionaux sous le thème : « Le municipalisme féministe : Renforcer les capacités de femmes dirigeantes locales comme voie pour la réalisation des ODD. »

L’objectif de cette activité était de permettre aux gouvernements locaux et régionaux, ainsi qu’aux partenaires et représentants de la société civile, de se réunir et de débattre de la relation entre les soins (‘’care‘’) et la protection de notre planète, l’importance cruciale de l’autonomisation des femmes, des filles et du leadership féministe comme voie efficace vers la réalisation de l‘Agenda 2030.

La journée fut divisée en 4 sessions qui ont toutes traité des questions liées au thème principal de la CSW 66 qui est « l’autonomisation économique des femmes dans un monde du travail en pleine évolution ».

Elise Pereira-Nunes, Présidente du groupe thématique Genre de Cités Unies France et Maire adjointe de la Ville de Tours déléguée à l’égalité des genres, la lutte contre les discriminations, aux relations internationales, aux réseaux de villes et la francophonie, a eu l’occasion d’intervenir à travers un dialogue interactif aux côtés d’autres élues et élus, partenaires et représentants de la société civile lors de la session 3 intitulée « Renforcer les capacités des femmes et des filles pour des villes et des territoires solidaires et résilients ».

Vous trouverez ci-dessous l’intervention de la présidente du groupe thématique Genre, Elise Pereira-Nunes :

“ As local governing bodies, it is our responsibility to channel all of our citizen’s voices at a national and international level. And it starts by making sure our administration engages them at all level, from the design all the way to the evaluation of our policies and programs.

The training of officials and public servants on both gender-equality and participatory processes is one major step in that direction. Tours and many others have taken that step to involve citizens and local stakeholders as agents of change, and the positive results are undeniable.

To make sure care is at the core of our action, I see three major points :
· Developing and disseminating accessible disaggregated data at all level of governance is fundamental, to have a proper grasp of the issues and to inform appropriate decision-making. We can’t fight a problem is we don’t know it and if we can’t measure it.
· Public financing is the main lever to kick start levelling the field of inequality. Gender-sensitive budgeting therefore have to become a norm and obligation, just as much as Climate-sensitive budgeting is. On that point, city-to-city cooperation is an effective tool to learn from experience and to disseminate good practices. Speaking about budget, investing in urbanism in 2022 needs to take all citizens’s needs, among them women, to think our urban spaces to make them truly safe and inclusive for all. I’m a local representative and the president of a taskforce, that fosters international cooperation on Gender equality between French cities and their partners abroad, Cités Unies France, and we will, in this perspective, intends to defend women’s place in public space at the World Urban Forum in June.
· Last but not least, Education. Local authorities have a responsibility to promote gender-sensitive education, and to fight against stereotypes that limit and reduce the capacity of women to reach their full potential at all levels of society.

Finally, I cannot conclude without a mention of the on-going war in Ukraine. Once again, entire populations are forced to flee or fight for their lives. Once again, women and children bear a disproportionate risk of falling prey to gender-based violence and traffics. This appalling situation is a test for the international community, and its capacity to work together in a time of crisis. Just as the resolution of the Ukrainian war and the displacement of refugees will require a comprehensive approach that includes gender equality, so will the climate crisis we are already experiencing. “

Elise Pereira-Nunes
Présidente du groupe thématique Genre de Cités Unies France
Maire adjointe de la Ville de Tours déléguée à l’égalité des genres, la lutte contre les discriminations, aux relations internationales, aux réseaux de villes et la francophonie.



Documents à télécharger

CSW66 LRG Day_Empowering women and girls for caring and resilient cities and territories CSW66_Journée des gouvernements locaux et régionaux.

Publié le 17 mars 2022

Facebook twitter Imprimer


Sur ces thèmes

  Genre et développement

jeudi 17 mars 2022
Le pS-Eau, Amorce, Cicle et la CIRRMA : Appel d’offres : Capitalisations Accès aux services essentiels - Pratiques et savoirs croisés eau-énergie-déchets
dimanche 20 mars 2022
Compte rendu du 3ème GT Jeunesses : Comment les collectivités territoriales françaises peuvent développer un cadre favorable à l’engagement des Jeunes Ayant Moins d’Opportunités (JAMOs) dans leurs projets à l’international ?

Agenda

3
oct
Du 03/10/2022 au 06/10/2022
JAPON : 7e Rencontres franco-japonaises de la coopération décentralisée, du 3 au 6 octobre 2022
3
oct

Réunion du groupe-pays Arménie, le 3 octobre 2022
7
oct

Chroniques géopolitiques : Saison 3 : 1ère session, le 7 octobre 2022 !

Actualités

CGLU : Rapport de la Commission des affaires statutaires du 22 septembre 2022
Département de l’Aude : Recrutement d’un-e chargé-e de mission RI et ECM
Nouveau ! Dossier-pays Japon (cinquième édition : octobre 2022)

CENTRE DE RESSOURCES



Texte
Photo
Son
Vidéo