Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée

A cinq semaines des « Rencontres de l’internationalisation des collectivités territoriales », ce sont d’ores et déjà 35 délégations étrangères qui se sont inscrites à notre événement pour venir assister à ces deux jours d’échanges et de dialogue.

Ces délégations seront menées par des ministres et des élus des collectivités étrangères. Nous aurons la chance d’accueillir un grand nombre d’intervenants européens cette année, renforçant l’européanisation de notre événement. Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris, nous fera l’honneur d’ouvrir les Rencontres le lundi 9 octobre 2017.

Nous remercions ceux qui se sont déjà inscrits, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, nous vous invitons à vous inscrire en ligne à cette adresse :
http://rencontres2017.site.exhibis.net/visiteur/pass.htm.
Nous comptons sur votre présence, venez nombreux !

____________________________________________________________________

LE MOT DE BERTRAND GALLET, ANCIEN DIRECTEUR GENERAL DE CITES UNIES FRANCE

Les 9 et 10 octobre 2017 s’ouvrent au Pavillon d’Armenonville à Paris les « Rencontres de l’Internationalisation des collectivités territoriales », organisées par Cités Unies France. C’est un événement important qui concerne l’ensemble des acteurs de l’action internationale des collectivités locales françaises et de beaucoup d’autres pays.

Depuis plus de 40 ans que CUF existe, cette action internationale n’a cessé d’évoluer, passant de jumelages à ce que nous avons été les premiers à désigner comme « l’internationalisation des territoires ». Cette idée renvoie à la montée en puissance des partenariats des collectivités françaises qui sont aujourd’hui mondiaux. Ils concernent les pays en voie de développement comme les pays émergents et les pays de l’OCDE. Cette idée renvoie aussi à cet état de fait qui n’est pas nouveau, mais qui se confirme d’année en année et qui veut que l’action internationale soit devenue une politique publique locale nécessaire aux collectivités.

La présence croissante des préoccupations d’ordre économique dans les politiques de coopération ne fait que confirmer cette tendance. En réalité, dans notre monde globalisé, tous les acteurs des territoires, diasporas, entreprises, milieux culturels et universitaires sont plus ou moins reliés à l’international. C’est aux collectivités d’assurer les cohérences nécessaires.

Ces Rencontres comptent faire le point sur ces questions à travers une trentaine d’ateliers et de tables rondes portant sur les coopérations avec les pays ainsi que sur les thèmes intéressant les collectivités comme l’environnement géopolitique ou les pratiques innovantes.

Une cinquantaine de délégations de collectivités étrangères doivent être présente ce qui doit permettre le dialogue avec les collectivités françaises sur des sujets fédérateurs, tels que le futur fonds européen de développement ou l’agenda climatique.

Ces journées sont enfin un moment institutionnel important, puisque la Commission Nationale de la Coopération Décentralisée (CNCD) doit y tenir sa session le lundi 9 octobre. Le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, l’Agence Française de Développement, l’Union Européenne à travers PLATFORMA, les Nations Unies à travers l’Alliance Mondiale pour les crises urbaines (Global Alliance for Urban Crisis), y participent également aux côtés de tous les acteurs de l’action internationale des collectivités territoriales.

Dans cette période de doutes et de difficultés que vivent les collectivités, ces journées qui sont un lieu de réflexions et de transformations, mais aussi d’échanges collectifs sur des questions majeures apparaissent de plus en plus nécessaires. »

Bertrand Gallet


LES PARTENAIRES DES RENCONTRES 2017

Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères - MEAE


Au sein du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, et rattachée à la Direction générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international, la Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales (DAECT) définit et met en œuvre, en concertation avec les ambassades françaises et la Commission nationale de la coopération décentralisée (CNCD), la stratégie de soutien et de développement des actions extérieures des collectivités territoriales. Elle agit à chaque fois comme un centre de ressources et d’appui aux collectivités territoriales : soutien juridique, services d’informations, d’analyse et de conseils auprès des collectivités. Elle met en place des outils favorisant la mise en cohérence et la mutualisation (assises bilatérales, appels à projets en soutien à la coopération décentralisée et cofinancements, atlas de la coopération décentralisée, programme d’expertise PACT3 et bourse-partenariats).

L’Agence Française de Développement - AFD


L’AFD est la banque française de développement. Publique et solidaire, elle s’engage sur des projets qui améliorent concrètement le quotidien des populations, dans les pays en développement, émergents et l’Outre-mer. Intervenant dans de nombreux secteurs - énergie, santé, biodiversité, eau, numérique, formation-, l’AFD accompagne la transition vers un monde plus sûr, plus juste et plus durable, un monde en commun. Son action s’inscrit pleinement dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD). Présente dans 108 pays via un réseau de 85 agences, l’AFD finance, suit et accompagne aujourd’hui plus de 2500 projets de développement. En 2016, l’AFD a consacré 9,4 milliards d’euros au financement de projets dans les pays en développement et en faveur des Outre-mer.

PLATFORMA

PLATFORMA est la coalition européenne des collectivités territoriales – et leurs associations – actives dans la coopération décentralisée : la coopération au développement de ville à ville et de région à région. Depuis sa création en 2008, PLATFORMA représente plus de 100 000 gouvernements locaux et régionaux. Tous sont des acteurs clés de la coopération internationale pour un développement durable.

La diversité des partenaires de PLATFORMA représente la singularité de ce réseau. PLATFORMA reflète les multiples réalités des gouvernements locaux et régionaux en Europe et dans le monde.

Le but de PLATFORMA est de faciliter l’échange de connaissances et l’apprentissage mutuel, mais aussi de renforcer le rôle spécifique des gouvernements locaux et régionaux dans les politiques de développement.

En 2015, PLATFORMA a signé une convention-cadre de partenariat avec la Commission européenne. Ses signataires s’engagent à prendre des mesures fondées sur des valeurs et des objectifs communs pour lutter contre la pauvreté et les inégalités dans le monde tout en favorisant la démocratie locale et le développement durable.

Avec ses partenaires, PLATFORMA a lancé deux projets d’envergure :
• CONNECT : c’est un mécanisme innovant qui permet de mettre en relation des partenaires internationaux pour qu’ils profitent d’un échange d’expériences, de connaissances et de compétences. Son atout principal est son approche « de collègue à collègue ».
Plus d’informations : platforma-dev.eu/fr/connect
• European Days of Local Solidarity ou EDLS : lancées en 2016, ces « Journées européennes de la solidarité locale » visent à informer et sensibiliser les citoyens européens sur la nécessité de joindre les efforts des collectivités territoriales pour bâtir un monde plus durable et plus inclusif. L’édition 2017 aura du 10 au 24 novembre dans une dizaine de villes et régions européennes.
Plus d’informations : localsolidaritydays.eu

Retrouvez l’actualité de PLATFORMA sur platforma-dev.eu
Suivez PLATFORMA sur Twitter @Platforma4Dev 
Inscrivez-vous à la newsletter de PLATFORMA

Cités et Gouvernements Locaux Unis - CGLU


Fondée en 2004, Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) représente et défend les intérêts des gouvernements locaux et régionaux sur la scène mondiale. Basée à Barcelone, l’organisation s’est fixée la mission suivante : être la voix unifiée et le défenseur de l’autonomie locale démocratique, promouvoir ses valeurs, ses objectifs et ses intérêts, au travers de la coopération entre les gouvernements locaux, comme au sein de la communauté internationale.
Les membres de CGLU sont présents dans 140 pays, et sont organisés en sept sections régionales, un Forum des Régions et une section métropolitaine. Les membres de CGLU sont aussi bien des villes et des collectivités territoriales que des associations de gouvernements locaux et régionaux, qui représentent toutes les collectivités locales d’un pays. Avec plus de 1000 collectivités membres directs et 155 associations de gouvernements locaux membres, CGLU représente ainsi presque tous les gouvernements locaux du monde. C’est l’Europe qui compte le plus d’associations de collectivités locales : elles représentent 80% de la population.


LA LETTRE DU PAVILLON MAROC


Le Maroc s’est engagé fermement dans le cadre de la consolidation de la décentralisation, dans la mise en œuvre de son modèle de régionalisation avancée basé sur les spécificités institutionnelles et culturelles du pays. Ce modèle vise non seulement le renforcement de la démocratie locale mais aussi consacre l’émergence des régions en tant qu’acteur privilégié dans le développement économique et social.

Le Chantier de la décentralisation engagé par le Maroc constitue une opportunité pour développer davantage la coopération décentralisée notamment au niveau des régions pour renforcer leur ouverture sur leur environnement régional et international et créer des opportunités d’échanges et de partage autour de projets d’intérêts communs.

Le Royaume du Maroc et la République Française entretiennent depuis 1965 des relations de coopération dans le domaine des collectivités territoriales. Première coopération décentralisée de la zone Afrique du Nord / Moyen-Orient.

Les actions entreprises par les Gouvernements des deux pays en faveur des collectivités territoriales marocaines sont basées sur le partenariat et la réciprocité, et ce, par la dynamisation d’une nouvelle conception prônant l’implication directe des collectivités territoriales marocaines dans des projets de développement local.

Le Pavillon Maroc sera marqué par une participation importante des collectivités territoriales marocaines, des représentants de l’Association des Régions du Maroc et de l’Association Marocaine des Présidents des Conseils Communaux et l’organisation d’une réunion du Groupe Pays le mardi 10 octobre 2017 et enfin par un Stand Maroc auquel nous invitons nos partenaires et acteurs de coopération à se rendre pour échanger avec les élus des collectivités territoriales du Royaume de Maroc.


UNE ATTENTION TOUTE PARTICULIERE ACCORDEE AUX ODD

Témoignage Edgardo Bislky, CGLU

Lors du dernier congrès de CGLU (Octobre 2016), les autorités locales et régionales ont adoptés les " Engagements de Bogota " (https://www.uclg.org/fr/agenda), qui définissent un programme d’action pour les autorités locales et régionales et qui intégrent les agendas internationales (ODD, Nouvel Agenda Urbain, Changement climatique, Cadre de Sendai).

Le Secrétariat mondial de CGLU travail actuellement à la mise en oeuvre de ces agendas, notamment : la diffusion des engagements à travers des actions de sensibilisation et de formation sur les ODD et les autres agendas en Europe et dans les différentes régions du monde ; le soutien à la coopération décentralisée pour accompagner l’effort des collectivités territoriales ; ainsi que dans la préparation des rapports de suivi sur les initiatives des autorités locales afin de renforcer notre partenariat avec les Nations Unies, la Commission Européenne et la communauté internationale.

Un premier rapport sur la contribution des autorités locales à la " localisation " des ODD vient d’être présenté en juillet dernier au Forum Politique de Haut Niveau des Nations Unies (https://issuu.com/uclgcglu/docs/localgov_report_localizationsdg_hlp)

Les collectivités territoriales en France ont une longue tradition de coopération et solidarité et ont un rôle particulièrement actif au sein de CGLU. Leur action sera essentielle pour contribuer à réaliser ces objectifs. »

Conférence : « La localisation des objectifs de développement durable (ODD) et le rôle des collectivités territoriales » (le 9 octobre 2017, 16h00-17h30)

En 2015-2016, la communauté internationale a adopté une série d’agendas mondiaux qui peuvent ouvrir la voie à une transformation de nos sociétés vers des modèles de développement plus équitables et respectueux de notre planète : les Objectifs de développement durable (ODD).
A la différence des Objectifs du Millénaires pour le Développement (OMD), les Objectifs de Développement Durable (ODD), adoptés le 25 septembre 2015, constituent un programme universel qui concerne tous les pays, développés et en développement. Les 17 ODD permettent d’articuler l’ensemble de ces agendas car ils abordent de manière intégrée les principaux enjeux auxquels l’ensemble de nos sociétés est confrontée.

Pour la première fois un des objectifs de l’Agenda 2030 se réfère directement aux villes et territoires. CGLU, en partenariat avec l’ensemble des organisations des villes et régions, ont beaucoup agi pour l’adoption de cet objectif 11 « faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables ». Cependant, tous les ODD concernent directement ou indirectement l’ensemble des gouvernements locaux et régionaux dans leurs actions quotidiennes.

La France a été parmi les premiers vingt-deux pays à présenter un rapport sur ses avancées dans la mise en oeuvre des ODD en 2016.

Afin de réaliser les ODD, il est urgent de rassembler les pouvoirs publics, les collectivités territoriales, les entreprises, la société civile autour d’une stratégie de mise en œuvre partagée. La question de la « localisation » des ODD et du rôle des collectivités territoriales est centrale si l’on veut que ces objectifs soient atteints en 2030. CGLU et CUF ont à coeur la promotion d’un développement territorial intégré et ouvert à tous, ainsi qu’à une participation active des autorités locales et régionales dans le processus de suivi et évaluation des politiques de mise en oeuvre au niveau national. Le débat sur la « localisation » des ODD a un double but : montrer comment les collectivités territoriales agissent et peuvent agir pour intégrer les ODD dans leurs stratégies et ouvrir un débat avec l’Etat sur le rôle des collectivités.

Image / illustration
La Lettre n° 2 : Présentation des partenaires : Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
Au sein du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, et rattachée à la Direction générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international, la Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales (DAECT) définit et met en œuvre, en concertation (...)
EN SAVOIR PLUS
Image / illustration
La Lettre n° 2 : Présentation des partenaires : L’Agence Française de Développement
L’AFD est la banque française de développement. Publique et solidaire, elle s’engage sur des projets qui améliorent concrètement le quotidien des populations, dans les pays en développement, émergents et l’Outre-mer. Intervenant dans de nombreux secteurs - énergie, santé, biodiversité, eau, numérique, (...)
EN SAVOIR PLUS
Image / illustration
La Lettre n° 2 : Présentation des partenaires : PLATFORMA
PLATFORMA est la coalition européenne des collectivités territoriales – et leurs associations – actives dans la coopération décentralisée : la coopération au développement de ville à ville et de région à région. Depuis sa création en 2008, PLATFORMA représente plus de 100 000 gouvernements locaux et (...)
EN SAVOIR PLUS
Image / illustration
La Lettre n°2 : Présentation des partenaires - CGLU
Fondée en 2004, Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) représente et défend les intérêts des gouvernements locaux et régionaux sur la scène mondiale. Basée à Barcelone, l’organisation s’est fixée la mission suivante : être la voix unifiée et le défenseur de l’autonomie locale démocratique, promouvoir ses (...)
EN SAVOIR PLUS
Image / illustration
La Lettre n° 2 : Une attention toute particulière accordée aux ODD
Témoignage d’Edgardo Bislky, Chargé de mission à CGLU Lors du dernier congrès de CGLU (Octobre 2016), les autorités locales et régionales ont adoptés les " Engagements de Bogota " (https://www.uclg.org/fr/agenda), qui définissent un programme d’action pour les autorités locales et régionales et qui (...)
EN SAVOIR PLUS
Image / illustration
La Lettre n°2 : Pavillon Maroc
Le Maroc s’est engagé fermement dans le cadre de la consolidation de la décentralisation, dans la mise en œuvre de son modèle de régionalisation avancée basé sur les spécificités institutionnelles et culturelles du pays. Ce modèle vise non seulement le renforcement de la démocratie locale mais aussi (...)
EN SAVOIR PLUS
image par defaut
La Lettre n° 2 : Le mot de Bertrand Gallet, ancien directeur général de Cités Unies France
Les 9 et 10 octobre 2017 s’ouvrent au Pavillon d’Armenonville à la Porte Maillot à Paris les « Rencontres de l’Internationalisation des collectivités territoriales », organisées par Cités Unies France. C’est un événement important qui concerne l’ensemble des acteurs de l’action internationale des (...)
EN SAVOIR PLUS


Rubrique précédente :
La LETTRE des "Rencontres 2017" - n° 1


Rencontres de l’action internationale des collectivités

La LETTRE des "Rencontres 2017" - n° 1
La LETTRE des "Rencontres 2017" - n° 2

Agenda

23
jui
Du 23/06/2017 au 26/10/2017
MADAGASCAR : Deuxièmes Assises de la coopération internationale des collectivités malagasy et françaises
28
jui
Du 28/06/2017 au 01/12/2017
Séminaire intermédiaire franco-chinois
27
jui
Du 27/07/2017 au 12/12/2017
Invitation à la restitution du programme de recherche sur l'internationalisation des collectivités locales et des territoires

Actualités

image par defaut
CHINE : Invitation à un rassemblement des villes d’eau
image par defaut
Prochaine réunion du groupe-pays Mexique
Ville de Nice : 5ème Festival du cinéma russe à Nice, du 19 au 23 septembre 2017

CENTRE DE RESSOURCES



Texte
Photo
Son
Vidéo