Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée

Séance plénière - partie 2 : Présentation de la Session 2

Présentation de la SESSION 2 : Crises, sorties de crises et reconstruction : dans des contextes d’Etats fragiles, quelle stratégie de réponse pour les collectivités face aux crises ?

L’explosion démographique, l’urbanisation rapide, les déplacements de populations dus au changement climatique ainsi que les conflits armés alimentent les vulnérabilités des Etats en voie de développement ou fragiles, et laissent à penser que les crises - catastrophes naturelles ou conflits armés – risquent de se produire de plus en plus fréquemment. Dans ce contexte, le monde humanitaire paraît prendre conscience des nécessités de mobilisation des pouvoirs publics locaux pour parvenir à optimiser les actions et répondre à ces nouvelles réalités. La nécessité d’un changement de paradigme dans le système de la réponse aux crises vers la « localisation de l’aide » est une réalité. Des synergies sont en cours entre les logiques d’intervention des acteurs de l’urgence d’une part, et du développement d’autre part, et cette prise de conscience s’étend également aux grands bailleurs, notamment européens. Malgré cela, des outils sont encore à rechercher et cette collaboration reste insuffisante, ce qui engendre des conséquences négatives pour les territoires.

JPEG

Depuis plusieurs années, les collectivités territoriales françaises – CTF, que ce soit au titre de leurs compétences, ou dans le cadre d’une politique de solidarité internationale volontariste, montrent un intérêt croissant pour des interventions dans des situations de crise et de post crise. Et ce, dans le cadre de leurs partenariats internationaux, mais pas uniquement. A cet égard, l’évaluation en cours de restitution des fonds de solidarité d’urgence, réalisée avec le soutien du Centre de Crise et de Soutien, est éclairante. Elle met en évidence le souhait des collectivités françaises de pouvoir investir des moyens en appui à la reconstruction, ou en appui aux démarches de résilience de collectivités touchées par des catastrophes. Elle montre également que les CTF ont besoin d’outils pour les accompagner, et sont en attente de propositions et de méthodologie.

Le travail de Cités Unies France – CUF, autour du thème « crises et réhabilitation » est né de la demande des collectivités françaises qui désiraient soutenir leur partenaire en situation d’urgence ou de post-urgence. Dans le cadre de ses missions internationales et notamment au sein du Réseau mondial des gouvernements locaux et régionales (CGLU), Cités Unies France, en tant que cheffe de file du groupe de travail mondial pour la prévention et la gestion territoriales des crises, plaide depuis des années pour une prise en compte plus forte, par les agences des Nations Unies et par les autres opérateurs de l’aide, des collectivités territoriales affectées par une crise, de leurs capacités et de leurs rôles.

En 2016, à l’occasion du premier sommet mondial sur l’humanitaire, et après plus de deux ans de travail, Cités Unies France avec CGLU et UNHABITAT a piloté la création d’une Alliance globale des crises urbaines - une plateforme multi-acteurs (Agences des Nations Unies, ONG, universités, opérateurs de l’aide d’urgence et du développement) qui a vocation à construire une meilleure coordination entre acteurs de l’urgence et acteurs du développement, pour faire face à des crises en milieu urbain.
Les dernières décennies d’instabilité politique et de conflits successifs ont mené la République Centrafricaine à une crise profonde, caractérisée par une insécurité généralisée, la dégradation des sources de revenus et une faillite presque totale des services publics. Depuis 2013, et face à cette situation, Cités Unies France a proposé de mettre en œuvre un projet pilote ; il s’agissait de soutenir la ville de Bangui dans ses efforts de reconstruction, de pacification, de relance économique et de normalisation de la vie de ses habitants. Afin de renforcer les capacités de la ville et de lui donner des moyens techniques, humains et financiers pour redevenir leader sur son territoire, CUF a réalisé une série de projets multi-secteurs et une action politique concertée entre les différents acteurs de la coopération (collectivités, Agence française de développement, Ministère français des affaires étrangères, ONG humanitaires, groupes de recherche).
L’annonce récente d’une décentralisation prochaine du pays laisse espérer une meilleure gouvernance. Cela demandera un effort d’envergure, et les collectivités françaises peuvent apporter leur contribution et leur appui à la dynamique.

De son coté, l’Irak a décidé de faire de la décentralisation une priorité politique. Dans cette perspective, le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères a souhaité réunir les acteurs institutionnels français compétents sur ces problématiques, afin de déterminer les modalités d’une mobilisation dans le cadre d’un projet de soutien au processus de décentralisation administrative en Irak.

Cités Unies France a donc décidé de lancer cette année une série des rencontres, autour de l’Irak, à destination des collectivités territoriales françaises, et ce, dans un double objectif. Il s’agit en effet d’une part d’accompagner des coopérations décentralisées dans le nord du pays où les conditions semblent aujourd’hui réunies pour de tels partenariats ; il s’agit d’autre part d’amorcer un échange institutionnel avec les autorités nationales irakiennes et de sensibiliser les collectivités françaises aux réalités irakiennes, afin de préparer le terrain pour des échanges techniques dans l’ensemble du pays entre les collectivités françaises et les représentants des districts irakiens nouvellement élus. La ville de Paris ainsi que la Région Auvergne Rhône-Alpes sont pionnières dans cette relation renouvelée, et porteuses des projets importants.

Le focus « Irak » de Cités Unies France s’est concentré sur l’organisation de d’une première réunion d’échange avec une représentation des gouverneurs irakiens présents en France en avril dernier, dans le cadre du déplacement d’une délégation de haut niveau. Cet échange sera poursuivi lors des Rencontres.

En parallèle de ces deux réunions, Cités Unies France lance l’idée d’une mission d’élus locaux français en Irak à l’automne 2019. Cette mission poursuivra un double objectif : rencontrer les autorités nationales du pays et les autres partenaires susceptibles d’être intéressés par un programme d’échanges entres pouvoirs locaux, et rencontrer des partenaires potentiels pour des actions de coopération décentralisée.

Intervenants :
Pascal Boniface, Directeur de l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques - IRIS
Geneviève Sevrin, Directrice générale de Cités Unies France




Publié le 15 mai 2019




Agenda

7
mai

Réunion du comité de pilotage français des Assises franco-arméniennes 2020
12
oct
Du 12/10/2020 au 16/10/2020
Prochaines Assises franco-palestiniennes
16
nov
Du 16/11/2020 au 19/11/2020
JAPON : 7e Rencontres franco-japonaises de la coopération décentralisée sont maintenues !

Actualités

image par defaut
« Initiative solidaire Afrique – Haïti de Cités Unies France » - La solidarité internationale et la coopération décentralisée à l’épreuve de la pandémie de coronavirus – Covid-19
Appel à candidature pour l’évaluation du dispositif DCOL - Date limite de retour des candidatures le 7 mai 2020
DCOL : Appel d’offre à l’attention de consultants - Date limite de retour des candidatures : 31 mai 2020

CENTRE DE RESSOURCES



Texte
Photo
Son
Vidéo