Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée

L’agenda de plaidoyer international

2019 présentera deux occasions différentes de réexaminer la mise en œuvre de l’Agenda 2030 du développement. En juillet, l’édition annuelle du Forum politique de haut niveau (FPHN ou HLPF en anglais) qui se tiendra sous les auspices de l’ECOSOC, pour revoir les Objectifs 4, 9, 10, 13 et 17. En septembre, le Sommet du développement durable des NU sera convoqué par l’Assemblée générale des NU pour évaluer l’ensemble des progrès effectués dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et pour examiner le processus du HLPF.

Le FPHN de l’ECOSOC aura lieu du 9 au 18 juillet et aura comme thématique : « Autonomiser les populations et veiller à l'inclusion et à l’égalité ». Il aura essentiellement pour objectif de réviser les objectifs sur les inégalités sociales, et accentuer les mesures pour la lutte contre les changements climatiques, la paix, la justice et des institutions efficaces.

Les Labs des examens nationaux volontaires (VNR) du HLPF seront organisés pour la deuxième fois par le DEAS. Ils visent à fournir une plateforme informelle pour les échanges entre les pays ayant mené ces VNR et ceux qui n’y ont pas encore procédé avec le système onusien et autres parties prenantes. Seront abordés : la visibilité et la sensibilisation aux ODD, la communication, le fait de ne laisser personne à la traîne, les données et les statistiques, l’engagement des parties prenantes et le renforcement des institutions nationales et infranationales.

Le Sommet sur les ODD aura lieu du 24 au 25 septembre 2019 au siège des NU à New York, juste après le Sommet sur le climat du Secrétaire général de l’ONU.
Les chef·fe·s d’État et de gouvernement se réuniront pour évaluer l’ensemble des progrès dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et pour examiner le processus du HLPF.
Le but est de renforcer les engagements des États membres envers les objectifs et de constater les lacunes et les obstacles à leurs mises en œuvre.

Local2030 réunit les leaders des gouvernements nationaux, régionaux et locaux, les Nations Unies, le secteur privé, la société civile, les organismes philanthropiques et le monde universitaire afin de concevoir et mettre en œuvre de façon collaborative les solutions qui feront avancer la localisation des ODD. La plateforme s’est réunie lors du FPHN à New York en juillet dernier, et de nouveau à Venise en décembre.
En 2019, Local2030 se centrera sur un agenda d’action efficace pour mettre en œuvre une stratégie commune à tous les acteurs pour les prochaines années.
Cet agenda a été adopté à Séville en février 2019, où les gouvernements d’Espagne, d’Equateur et du Cap Vert ont accueilli des représentant·e·s des acteurs de Local 2030. Ensemble, ils ont révisé les progrès accomplis et les leçons apprises lors de la localisation de l’Agenda du développement durable 2030 et des ODD, et se sont engagés à accélérer et amplifier le processus de localisation.
L’Engagement de Séville (le document final de l’événement) représente un grand pas en avant pour le collectif. Une pluralité d’acteurs, notamment les gouvernements nationaux et le système onusien, s’engagent à suivre une feuille de route pour la localisation des ODD, ce que notre collectif promeut depuis 2017, notamment : cimenter le processus global-local afin d’accélérer et amplifier la localisation des ODD ; placer les gouvernements locaux et leurs communautés au cœur de l’élaboration politique des ODD ; promouvoir la cohésion territoriale ; encourager les dialogues politiques entre les sphères de gouvernement ; et encourager des instruments financiers adéquats pour soutenir les processus de localisation.
De plus, le rôle des gouvernements locaux et régionaux et des organisations telles que CGLU et la Global Taskforce a été reconnu, notamment pour leur capacité à rassembler les voix et les perspectives locales à l’échelle internationale et à définir les débats mondiaux.
Cet événement Local2030 a été qualifié, par la Secrétaire générale adjointe de l’ONU comme la réunion la plus pertinente avant le FPHN et le Sommet des ODD cette année.

L’Assemblée des NU pour l’environnement est une Assemblée des États membres organisée par le programme des NU pour l’environnement. Elle se réunit tous les deux ans afin de fixer les priorités des politiques environnementales mondiales, dont l’Agenda de la transition écologique. C’est un héritage de Rio+20, conférence tenue en juin 2012 où les gouvernements locaux et leurs réseaux sont parvenus à obtenir une présence plus forte à la table des discussions mondiales sur les questions environnementales
L’approche de cette assemblée est encadrée dans la décision politique d’accroître la visibilité de la valeur ajoutée de CGLU dans l'action pour le climat, tout en veillant à la continuité des accords avec les organisations sœurs stratégiques.
La quatrième session de l’Assemblée des NU pour l’environnement (UNEA-4) a eu lieu du 11 au 15 mars 2019 à Nairobi. Elle s’est focalisée sur des solutions innovantes aux défis environnementaux, aux modes de consommation et production durables. Les contributions des gouvernements locaux et régionaux à l’UNEA-4 ont été rassemblées au travers du Sommet Villes et Régions, comme segment officiel de l’UNEA-4.
Par ailleurs, le Sommet Villes et Régions a démontré le potentiel et le rôle des gouvernements locaux dans le virage vers de nouveaux modes de consommation et production durables, à travers des systèmes urbains multi niveaux et intégrés.
L’objectif sur le long terme est d’établir le Sommet Villes et Régions comme composante clé des Assemblées des NU pour l’environnement, afin de souligner l’importance de la localisation des ODD et permettre l’engagement des leaders infranationaux·les. C’est également un important point de connexion aux agendas sur le climat et la résilience.

Piste Villes et Action locale du Sommet des NU sur le climat

Organisé une année avant qu’il ne soit demandé aux pays d’intensifier leurs engagements lors de la COP25, le Sommet sur le climat entend fournir une plateforme qui mobilisera les partenariats, les ressources et les actions afin de motiver des engagements plus ambitieux de la part des gouvernements nationaux.
Le sommet se focalise sur six pistes : la transition énergétique ; le financement pour la lutte contre le changement climatique et la tarification du carbone ; la transition industrielle ; les solutions ancrées dans la nature ; les villes et l'action locale ; et la résilience.
Suite aux discussions qui ont eu lieu à New York, une piste Villes et Action locale est proposée et les résultats attendus sont doubles :

a. Un appel à l’intégration verticale des plans d’investissements de contributions non déterminées, où les efforts pour réaliser les cibles climat à l’échelle des pays dans le cadre de l’Accord de Paris sont accélérés au travers d’exemples spécifiques d’action au niveau du pays pour intégrer les actions au niveau infranational.
b. Une déclaration gouvernementale nationale sur les villes durables : annoncée lors du Sommet, cette initiative politique pourrait servir de réponse à l’appel à l’action et pourrait fournir une plateforme pour un certain nombre de gouvernements nationaux pionniers pour annoncer leur engagement.

CGLU élabore une piste de gouvernance régionale avant le Sommet des NU sur le climat par le biais de la Conférence internationale sur l’action climat ICCA2019, qui se tiendra à Heidelberg les 22 et 23 mai 2019. La Conférence visera à intensifier et accélérer les actions climat coordonnées et intégrées à tous les niveaux et secteurs de gouvernement.

De la COP24 à la COP25

La COP24 a donné lieu à une décision spécifique sur le Dialogue de Talanoa, où les Parties ont été invitées à tenir compte du résultat, des propositions et des contributions. Elle a également convenu d’organiser un Forum 2019 du Comité permanent sur les finances avec un accent mis sur les villes durables, et qui devrait se tenir entre le mois de juin et le mois d’août.
Les négociations en 2019 en préparation de la COP25 au Chili se focaliseront sur les mécanismes du développement durable qui seront importants pour les gouvernements locaux et régionaux. En particulier la révision des mécanismes de flexibilité et la stimulation d’un développement territorial et urbain durable, intégré comme mécanisme ne relevant pas du marché.

Agenda du G20

Urban 20 (U20) est une initiative mise en place en 2017, sous la direction du Maire de Buenos Aires, Horacio Larreta et de la Maire de Paris, Anne Hidalgo. Elle cherche à coordonner une position commune à l’ensemble des Maires des villes du G20, afin d’informer et d’enrichir les discussions des leaders nationaux du G20. L'initiative entend mettre en valeur l'expertise des villes concernant un large éventail de questions de développement global ; mais aussi proposer des solutions au G20 et formuler des recommandations claires aux gouvernements nationaux.
Le premier Sommet des Maires de villes urbaines s’est déroulé à Buenos Aires, les 29-30 octobre de l’année dernière. Les thématiques prioritaires ont été l’action pour le climat, le futur de l’emploi et du travail et l'intégration et l’inclusion sociale. D’autres thématiques ont été abordées comme l’émancipation des femmes, la sécurité alimentaire, l'accès aux finances et les infrastructures pour le développement.

Le Sommet 2019 du G20 aura lieu à Tokyo, les 20-22 mai. Si le Sommet 2018 a donné naissance à une plateforme articulée pour le plaidoyer défendant les perspectives locales dans l’agenda du G20, cette deuxième édition contribuera à sa consolidation comme instrument des gouvernements locaux pour le lobbying auprès du G20.
L’objectif est de faire progresser l’influence de l’U20 auprès du G20. En tant que co-organisatrice, CGLU devra veiller à une meilleure cohérence entre les thématiques abordées par l’U20 et par le G20. Les priorités politiques du Gouvernement métropolitain de Tokyo pour l’U20 de cette année comprennent :

a. Action pour le climat : décarbonation ; résilience et adaptation ; efficacité énergétique ; circularité et un Nouveau Pacte vert.
b. Inclusion et intégration sociales : accès aux services de base ; logement adéquat ; accessibilité ; égalités des genres ; populations âgées et dialogue intergénérationnels.
c. Croissance économique durable : technologies émergentes et services numériques ; infrastructures pour le développement ; accès local aux ressources financières et transition vers le développement à faibles émissions de carbone.



Documents à télécharger

Sans titre

Publié le 17 avril 2019




Sur ces thèmes

  Gouvernance locale et appui institutionnel   Climat et environnement

mardi 16 avril 2019
Le programme Irak de Cités Unies France
mardi 23 avril 2019
Des nouvelles de la délégation palestinienne du Centre Al Bustan et du Plus Petit Cirque du Monde (Bagneux)

Agenda

19
sep
Du 19/09/2019 au 20/09/2019
3e Assises de la coopération décentralisée franco-libanaise
23
sep

CIEDEL : Colloque : « Internationalisation des villes et des territoires II »
4
oct

Prochaine réunion du groupe-pays Madagascar

Actualités

image par defaut
Prochaine réunion du groupe-pays Argentine
Ministère de la Transition écologique et solidaire fête le 4ème anniversaire de l’Agenda 2030, le 20 septembre 2019
2ème Forum des collectivités locales et régionales sur l’Agenda 2030, le 24 septembre 2019

CENTRE DE RESSOURCES



Texte
Photo
Son
Vidéo