Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée
Retour sur la journée "Villes et entités subnationales"

Les gouvernements locaux à l'agenda de la COP
Le Bourget, le 8 décembre

Les villes et gouvernements locaux ont fait l’objet d’une journée thématique au Bourget dans le cadre de l’Agenda des solutions (ou Lima-Paris Action Agenda) ce mardi 8 décembre. Cette journée a insisté une nouvelle fois sur le rôle des gouvernements locaux dans la lutte contre le changement climatique, et l’importance de leur prise en compte dans les négociations et mécanismes internationaux. Al Gore, ancien Vice-Président des Etats-Unis a ainsi déclaré qu’il est désormais indéniable que les gouvernements locaux avancent plus rapidement que la plupart des Etats.

A l’occasion de cette journée, une « Vision à cinq ans » a été dévoilée par tous les acteurs présents, avec pour objectif d’accélérer la mobilisation des villes et régions qui prennent des engagements pour le climat. Cette initiative comporte 4 axes principaux :
-  Mettre en place des plans d’action climat et formuler des objectifs.
-  Construire des stratégies résilientes de développement prenant particulièrement en compte les populations les plus vulnérables du territoire.
-  Assurer les flux financiers nécessaires en améliorant la planification territoriale, tout en favorisant les innovations économiques et financières.
-  Appuyer les partenariats multi-acteurs et surtout la coopération entre les différents échelons territoriaux.

Cette nouvelle initiative politique résulte de l’engagement existant des collectivités territoriales sur leurs territoires respectifs et par leurs coopérations entre pairs, leur conférant de fait une légitimité dans l’agenda mondial. Cette place leur donne plus de poids dans la formulation des solutions, mais leur attribut également la responsabilité d’engager davantage leurs gouvernements nationaux et leurs citoyens.
Parmi les enjeux : l’accès des collectivités aux outils financiers, techniques et conceptuels pour mettre en œuvre ces politiques ; mais aussi, l’adoption d’une vision intégrée et à moyen terme du territoire, dépassant les politiques publiques territoriales sectorielles.

C’est au total 17% de la population mondiale qui est aujourd’hui engagée à travers ses gouvernements locaux dans des objectifs de réduction des émissions via une multitude d’initiatives, listés dans la "vision à 5 ans". Ces initiatives sont vouées à croître et s’associer comme le montre l’internationalisation récemment annoncée de la Convention des maires pour le climat et l’énergie, qui ne concerne pour le moment que le continent européen.
Cette mobilisation sans précédent pousse en retour les acteurs étatiques et internationaux à accorder davantage de confiance aux gouvernements locaux se traduisant par plus de coopération entre les acteurs étatiques et régionaux et par plus de financements directs, comme le montrent les annonces de financements faites par l’Union Européenne, les agences et les banques de développement nationales. - A titre d'exemple, l'AFD a annoncé un programme "ville et climat" pour financer des stratégies et des projets urbains.

Parmi les initiatives mises en avant, les provinces canadiennes d’Ontario Manitoba et de Québec ont par exemple exposé leur marché carbone commun, le plus important en Amérique du Nord.

Conscients que les effets du changement climatique viendront parallèlement à l’urbanisation de la population mondiale, les élus locaux lors de cette journée ont également mis l’accent sur la nécessité d’améliorer par toutes ces actions, les conditions de vie des plus pauvres dans les milieux urbain (accès à l’eau potable, à l’alimentation saine, aux transports durables, etc.) et de leur donner les outils pour s’adapter à leurs écosystèmes environnant. La ville de Durban a par exemple crée un système d’adaptation des écosystèmes basé sur les communautés et comprenant la formation d’une centaine de citoyens sur le reboisement des terres et souhaite répliquer l’initiative dans divers domaines.

Au delà de la réduction des émissions c’est donc une vision intégrée du développement social, économique et environnemental que les élus locaux ont exposé.

Retrouvez ci-dessous le programmation d’action à 5 ans, en anglais.

Source : ICLEI, CUF



Documents à télécharger

Vision à 5 ans, LPAA BilanCOP21-qqsperspectives

Publié le 9 décembre 2015




Sur ces thèmes

  Climat et environnement

mercredi 9 décembre 2015
NANTES : Exposition Manga 2015 & « Voyage au JAPON Nantes Tokyo Niigata »
jeudi 10 décembre 2015
Service civique à l'international

Agenda

19
sep
Du 19/09/2019 au 20/09/2019
3e Assises de la coopération décentralisée franco-libanaise
16
nov
Du 16/11/2020 au 20/11/2020
JAPON : 7e Rencontres franco-japonaises de la coopération décentralisée, à Aix-en-Provence

Actualités

image par defaut
Atelier de restitution du programme européen JESR, 3 juillet 2019
CFSI : Le festival ALIMENTERRE
image par defaut
Sommet Climate Chance Afrique, seconde édition, Accra, Ghana 18 – 22 octobre 2019

CENTRE DE RESSOURCES



Texte
Photo
Son
Vidéo