Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée

Cités Unies France au One Planet Summit, 12 décembre 2017


L’Accord de Paris sur le climat a été conclu le 12 décembre 2015 à l’issue de la 21e Conférence des Parties (COP 21) à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). Il est entré en vigueur le 4 novembre 2016, moins d’un an après son adoption. L’objectif de l’Accord de Paris est de renforcer la réponse globale à la menace du changement climatique, dans un contexte de développement durable et de lutte contre la pauvreté.

CUF était présent au One Planet Summit organisé conjointement par la France, l'ONU et la Banque mondiale, le 12 décembre 2017, soit deux ans jour pour jour après la conclusion de l’Accord de Paris sur le climat à l’issue de la COP21. Il s’agissait de faire le point des engagements et d’accélérer la mobilisation du financement de la lutte contre le changement climatique.

132 pays dont 40 chefs d’Etat ou de gouvernement étaient présents, ainsi que les dirigeants des grandes institutions internationales (Jim Yong Kim, Président du Groupe de la Banque mondiale, Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU, etc. ), des philanthropes et acteurs américains engagés (Bill Gates, Michael R. Bloomberg, Richard Branson, Sean Penn), des chefs d’entreprises multinationales (Carlos Ghosn, Président de Renault, Betty T. Yee, Administratrice de CalPERS, Jean-Laurent Bonnafé, Directeur général de BNP Paribas, Isabelle Kocher, Directrice Générale d’ENGIE, Jean-Louis Chaussade, Directeur Général de Suez Environnement,..).

L'urgence de la situation a été signalée par tous les participants : "Il n'y a pas de plan B pour la planète" a rappelé le Président Emmanuel Macron. Alors que « l’horloge climatique approche de minuit » comme l’a indiqué Ban Ki Moon, ancien Secrétaire général des Nations Unies. Mais "dans cette guerre pour la survie de l’humanité, nous avons un allié important, la science et la technologie…green business is good business…et les fonds ne manquent pas", a souligné Antonio Guterres.


Les villes qui concentrent plus de la moitié de la population mondiale et 70% des émissions mondiales de gaz à effet de serre ont un rôle central à jouer dans la lutte qui est engagée. Construction, transports, consommation d'énergie, pollution de l'air, gestion des déchets, santé... autant de sujets essentiels qui placent les villes au cœur des enjeux planétaires. Ainsi la Directrice générale d’ENGIE a souligné que les réponses ne peuvent être que locales et qu’"il faut multiplier les COP21 à l’échelle des villes et des territoires". Le Directeur général de Suez Environnement a également insisté sur le rôle central des villes qui concentrent 70% du PIB mondial et qui doivent revoir leur modèle : « Elles ne peuvent plus être un trou noir qui absorbent l’énergie, l’eau et la nourriture suivant un modèle économique linéaire. Elles sont l’acteur clé pour l’implantation de l’économie circulaire ».

L'action des collectivités est ainsi unanimement reconnue comme essentielle pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris, dans la mesure où elles détiennent les cartes maîtresses pour en accélérer la mise en œuvre. Elles étaient fortement représentées grâce à Anne Hidalgo, Maire de Paris et Présidente du C40, plusieurs des maires signataires de la Convention mondiale des maires, Arnold Schwarzenegger, Président du R20, Park Won Soon, Maire de Séoul et Président d’ICLEI, Edmund G. Brown, Gouverneur de Californie, Mauricio Rodas Espinel, Maire de Quito et co-Président de CGLU,… avec le soutien de Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne.
Maroš Šefčovič a présenté le plan Global Urbis qui doit permettre aux villes du monde entier d’avoir accès plus facilement à des financements, privés ou publics, pour mettre en œuvre leur plan climat et accélérer ainsi leur transformation vers des villes durables. Cette nouvelle initiative de la Commission européenne, du Pacte mondial des maires (qui regroupe 7 400 villes à travers le monde), de la BEI (Banque européenne d'investissement) et de la Berd (Banque européenne pour la reconstruction et le développement) mobilisera 1,5 milliard d’euros.
Le Président de la Banque mondiale a annoncé que la Banque va prêter 4,5 milliards de dollars sur trois ans à 150 villes pour mettre en œuvre des initiatives visant à accroître leur résilience et à lutter contre le changement climatique. Ces fonds devraient ainsi leur permettre de lever des fonds privés, grâce à la structuration de partenariats public-privé.

Mauricio Rodas Espinel a insisté sur la forte mobilisation des villes grâce au travail conjoint de CGLU, du C40 et de ICLEI, faisant ainsi écho à la Déclaration de CGLU avant le One Planet Summit, présentée lors du de son Congrès mondial du 9 décembre 2017 à Hangzhou (Chine) ; Horacio Rodriguez Larreta, Maire de Buenos Aires, a annoncé l’initiative Urban 20, lancée dans la perspective de la présidence du G20 par l’Argentine en 2019, visant à soutenir une meilleure protection de l’environnement au cœur des villes et une meilleure intégration sociale, notamment des migrants. Enfin, Célestine Ketcha Courtes, Maire de Bangangtè (Cameroun), a rappelé que : "la bonne collaboration avec les États est une clé de la réussite." La nécessité pour les entreprises de travailler avec les gouvernements locaux a été réaffirmée par John Kerry, qui a souligné que 38 états américains, représentant 83% de la population américaine, ont pris des mesures en faveur des énergies renouvelables qui permettront aux Etats Unis de respecter l’Accord de Paris.

Tous ces thèmes sont au cœur du nouveau projet stratégique de Cités Unies France et sont autant de sujets de préoccupation des élus et gestionnaires de collectivités, sujets pour lesquels CUF entend apporter son appui afin d’aider les collectivités territoriales à relever ces défis du XXIème siècle.

Les jeunes générations étaient à l’honneur, avec la participation active et les prises de parole d’enfants et de collégiens, venus notamment des Îles Fidji, d’Europe du Nord, du Sénégal, de France.

Pour en savoir plus :
- https://www.oneplanetsummit.fr
- Motion présentée au Conseil mondial de CGLU - Déclaration de CGLU avant le One Planet Summit : https://www.uclg.org/fr/media/nouvelles/declaration-de-cglu-avant-le-one-planet-summit-2017
- CUF a participé au side-event labellisé One Planet Summit du 10 décembre : "Les priorités des acteurs non-étatiques en matière d’accès aux financements", organisé par l'Association Climate Chance à Paris. Retrouvez les résultats des travaux des acteurs non-étatiques, avec CGLU partie prenante : http://www.climate-chance.org/priorites-dactions-pour-renforcer-lacces-aux-financements-climat-des-acteurs-non-etatiques/

Cités Unies France invite ses membres et partenaires à partager leurs réflexions et leurs actions.

Contact :
Constance Koukoui, Chargée de mission
Courriel :c.koukoui@cites-unies-france.org



Documents à télécharger

Déclaration de CGLU avant le One Planet Summit 2017 Sans titre Sans titre Sans titre Sans titre Sans titre Sans titre Sans titre Sans titre Priorités d’actions pour renforcer l’accès aux financements climat des acteurs non-étatiques

Publié le 17 décembre 2017




Sur ces thèmes

  Climat et environnement

jeudi 14 décembre 2017
MEAE/DAECT : COMMUNIQUÉ : Ouverture de la Troisième tranche de l’appel à projets en soutien à la coopération décentralisée franco-libanaise 2018
mercredi 20 décembre 2017
FONDS NEPAL : point d'étape décembre 2017

Agenda

17
oct

La prochaine « Journée portes ouvertes » de Cités Unies France

Actualités

La prochaine « Journée portes ouvertes » de Cités Unies France
image par defaut
Prochaine réunion du groupe-pays Maroc
image par defaut
Prochaine réunion du groupe-pays Liban

CENTRE DE RESSOURCES



Texte
Photo
Son
Vidéo