Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée
Créé en juin 2005, le groupe-pays Madagascar a la particularité de comporter un nombre équivalent de conseils régionaux, de conseils généraux et de municipalités. Une trentaine de collectivités sont (...) Présentation du groupe
Accueil Discussions Publications

Création

Créé en juin 2005, le groupe-pays Madagascar a la particularité de comporter un nombre équivalent de conseils régionaux, de conseils généraux et de municipalités. Une trentaine de collectivités sont aujourd’hui engagées à Madagascar.
Malgré la longue crise politique que Madagascar vient de traverser - 4 ans - le nombre de partenariats de coopération décentralisée est resté stable et les partenariats ont su s’adapter.

Rôles et missions

Le groupe-pays structure ses activités autour du suivi du processus de décentralisation malgache, du suivi de la situation institutionnelle et de réflexions thématiques. Le groupe-pays a abordé la sécurisation foncière, le tourisme responsable, l’eau et l’assainissement, la formation professionnelle agricole ou encore la culture comme vecteur de développement.

La crise politique persistant depuis quatre ans handicape la dynamique globale de la coopération décentralisée, du fait du retard et des changements d’orientations pris dans certains chantiers liés à la décentralisation. La mise en place de PDS (Président de la Délégation Spéciale) dans certaines communes importantes nuit aux partenariats de coopération décentralisée. Le manque d’argent public affecte la qualité des services rendus à la population.

Le groupe-pays entretient des relations régulières avec l’Ambassade de France, les autorités malgaches chargées de la décentralisation, ainsi que d’autres relais possibles, tels que l’association des régions de Madagascar. La concertation avec le groupe Madagascar de l’Association des Régions de France (ARF) est régulière ainsi qu’avec le réseau RAN-Eau.

Évènements marquants depuis la création du groupe pays

Des premières assises de la coopération décentralisée ont eu lieu en 2006 et ont porté sur des sujets qui sont toujours d’actualité comme : la mobilisation des ressources financières et de la fiscalité locale, l’intercommunalité, l’appui à la maîtrise d’ouvrage et le développement économique régional.
Une mission en mai 2011 a permis d’identifier des futurs projets et des contacts pour la coopération décentralisée.

Les contacts réguliers avec l’Amabassade de France, les collectivités françaises, pS-Eau permettent d’actualiser les connaissances du groupe-pays.

Une première réunion décentralisée s’est tenue au siège du conseil régional Nord Pas-de-Calais, en octobre 2013.

Perspectives

Les défis du développement urbain et rural sont toujours des axes de mobilisation pour la coopération décentralisée. Une réunion du groupe-pays en 2012 a ainsi porté sur la formation professionnelle agricole. Depuis 2013, le groupe-pays est attentif à la mise en place de la stratégie nationale sectorielle dans ce domaine. Il suivra avec intérêt le plaidoyer européen développé par les régions françaises pour l’accès aux fonds européens ainsi que la formation développée par l’Institut National de la Décentralisation et du Développement Local (INDDL).

En 2014, un groupe de travail technique, avec l’ARF, devra permettre de décliner concrètement l’apport de la coopération décentralisée à celle-ci. Cette concertation est aussi menée avec le ministère français de l’Agriculture.

La tenue de prochaines Assises de la coopération décentralisée, appelées de nos vœux, ne pourra se réaliser avant la tenue des élections locales à Madagascar, à l’automne, et régionales, en France, en mars 2015.

Actualités

ANNULATION ET REPORT ! MADAGASCAR : 2e Assises de la coopération internationale des collectivités malagasy et françaises
Première rencontre normande d’acteurs ayant des projets de coopération et/ou de solidarité internationales avec Madagascar
Prochaine réunion du groupe-pays Madagascar